Catégories
Non classé Santé

Tout savoir sur le don d’organes : démarches et conseils

Le don du corps est une démarche personnelle et volontaire. Il est soumis à certaines règles. En effet, le don du corps consiste à donner son corps à des fins d’enseignement et de recherche, au moment du décès. Toute personne majeure peut faire don de son corps à la science. Comme le don du corps est une démarche personnelle, alors un mineur ou un majeur sous tutelle ne peut donc pas faire don de leur corps.


Don d’organes : démarches et conseils

demarche_conseil-Don d’organes  - Une personne peut décider de faire don de son corps à la médecine lorsqu’elle décède. Cela peut prendre deux formes différentes, à savoir : le don du corps à la science et le don d’organe.

Une personne peut décider de faire don de son corps à la médecine lorsqu’elle décède. Cela peut prendre deux formes différentes, à savoir : le don du corps à la science et le don d’organe.


Le don du corps à la science :

Le don du corps est une démarche personnelle et volontaire. Il est soumis à certaines règles. En effet, le don du corps consiste à donner son corps à des fins d’enseignement et de recherche, au moment du décès. Toute personne majeure peut faire don de son corps à la science. Comme le don du corps est une démarche personnelle, alors un mineur ou un majeur sous tutelle ne peut donc pas faire don de leur corps. 

Si vous souhaitez faire don de votre corps, vous devez ainsi faire connaître votre décision de manière explicite de votre vivant. Pour ce faire, vous devez écrire une déclaration sur papier libre, puis la dater, la signer et l’envoyer à un centre de don. Vous pouvez trouver la liste des centres de don en France en suivant ce lien :  

http://www.afif.asso.fr/francais/conseils/conseil15.html

À la réception de votre déclaration, la faculté de médecine vous demandera de lui renvoyer les documents suivants :

  • une fiche de renseignements complétée,
  • une fiche de confirmation du don,
  • la photocopie recto/verso de votre titre d’identité,
  • une enveloppe timbrée portant votre nom et adresse pour recevoir votre carte de donneur.

Vous devez garder cette carte de donneur sur vous, car au moment de votre décès, votre corps ne sera pas transféré à la faculté que sur présentation de l’original de cette carte.

Il est à noter que le corps peut être refusé en cas d’absence de la carte de donateur, ou pour non respect du délai de 48 heures maximum pour transporter le corps. Le corps peut également être refusé lors d’un décès à l’étranger obligeant à une mise en bière, un décès consécutif à une maladie contagieuse obligeant à une mise en bière, ou encore un décès consécutif à un accident de la route, à un suicide ou toute autre raison susceptible de poser un problème médico-légal. Les frais de  l’inhumation ou la crémation du corps sont à la charge de l’établissement de santé, de formation ou de recherche. En revanche, aucun texte ne précise qui est responsable du coût du transport du corps. Ainsi, il convient de bien se renseigner sur les différents frais qui seront à votre charge ou à la charge de vos proches.

Vous avez le droit de changer d’avis à tout moment. Il vous suffit de détruire votre carte de donneur et d’en informer la faculté de médecine.


Le don d’organe sur une personne décédée :

Si vous n’êtes pas inscrit au registre national des refus, alors vous êtes présumé avoir consenti au don de vos organes. Le prélèvement est gratuit et anonyme. Au moment du décès, la mort doit être médicalement constatée par deux médecins. L’équipe médicale doit organiser un entretien avec les proches. Le médecin qui procède à un prélèvement d’organes sur une personne décédée est tenu d’assurer la meilleure restauration possible du corps.

Si vous n’avez pas exprimé de choix aux sujets du  prélèvement d’organes, votre consentement est présumé. En cas de refus, vous devez vous inscrire au registre national des refus des dons d’organes. Vous pouvez effectuer cette démarche à partir de 13 ans. La demande doit être faite sur papier libre ou en remplissant le formulaire en ligne disponible sur le site de l’Agence de biomédecine, puis l’adresser à l’agence. Votre demande doit être accompagné d’une photocopie d’une pièce d’identité et d’une enveloppe timbrée à vos noms et adresse pour recevoir la confirmation de votre enregistrement.

Si une personne accepte de faire un don de ses organes, alors le financement de la procédure de prélèvement est prise en charge par l’établissement de santé, mais aussi les frais de transport d’un établissement de santé à un autre, les frais de conservation et de restauration ainsi que les frais de restitution du corps à la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.